anticlérical


anticlérical

anticlérical, ale, aux [ ɑ̃tiklerikal, o ] adj. et n.
• 1866; de 1. anti- et clérical
Opposé à l'influence et à l'intervention du clergé dans la vie publique. N. C'est une farouche anticléricale.

anticlérical, anticléricale, anticléricaux adjectif et nom Opposé à l'influence du clergé dans les affaires publiques, dans l'enseignement, etc.

anticlérical, ale, aux
adj. (et n.) Qui s'oppose au clergé, à son influence sociale, politique.

⇒ANTICLÉRICAL, ALE, AUX, adj. et subst.
I.— Emploi adj. Qui est opposé à l'action ou à l'influence surtout publique du clergé.
A.— [En parlant de pers. engagées dans la politique] Ministre anticlérical :
1. 20 avril. — Une affiche électorale, puis les journaux m'apprennent que le candidat anticlérical de Clignancourt, Le Grandais, celui qui avait fait un discours si insolent et si bête, le 3 septembre dernier, à l'inauguration de la statue du chevalier de La Barre, vient d'être frappé de mort subite, hier, pendant qu'il gueulait dans une réunion publique.
BLOY, Journal, 1906, p. 300.
2. Pourquoi Alexandre Dumas se fit-il enterrer religieusement? Lui qui avait un grand sens de l'idéal et qui parfois s'approcha très fort du catholicisme, il devint bassement anticlérical quand au mariage de sa fille avec (Hauterive) il eut entendu l'abbé d'Hulst. Ce prêtre morgueux, aristocrate désagréable et sans doute heureux de brimer un homme célèbre, parla à la messe très durement du théâtre et à la sacristie s'approchant de Dumas : « j'ai parlé en toute liberté mais Bourdaloue ne craignit pas de s'exprimer ainsi devant Molière. »
BARRÈS, Mes cahiers, t. 9, 1911, p. 81.
3. Les vrais héritiers de Philippe le Bel sont les radicaux anticléricaux et laïcistes; les monarchistes de l'école du comte de Chambord s'étaient, croyons-nous, délivrés de cet esprit.
MARITAIN, Primauté du spirituel, 1927, p. 119.
B.— [En parlant de diverses manifestations publiques de pers., ou du résultat de leur action, etc.] Éloquence, politique anticléricale, catéchisme, État anticlérical :
4. Jusqu'alors [la loi du 27 juillet 1884 rétablissant le divorce] l'équivoque avait été plus ou moins maintenue d'un régime anticlérical mais non pas antireligieux : elle devenait inutile ou même dangereuse, ne servait plus qu'à ménager l'amour-propre du vaincu.
BERNANOS, La Grande peur des Bien-Pensants, 1931, p. 145.
5. ... le vieux prurit anticlérical travaille encore certains épidermes. C'est toujours à propos de l'école et de tout ce que recouvre le mot de laïcité que risque de se rallumer la bataille. Certains semblent même, et c'est le plus grave, remettre en question la liberté d'enseignement.
MAURIAC, Le Bâillon dénoué, 1945, p. 440.
II.— Emploi subst., gén. au plur. Adversaires déclarés du clergé en tant qu'il exerce une action ou une influence publique; p. ext. adversaires de la religion catholique :
6. ... nos anticléricaux d'aujourd'hui sont le plus souvent des ignorants de ce qu'est la religion. Ils ont cru la monarchie impossible, les Orléans écartés, la République odieuse. Ils ont cru que l'Empire décidément installé pouvait écarter les moyens rigoureux par lesquels il s'était installé. De là la conception du prince Napoléon. Mais ce mouvement anticlérical, je le vois surgir quand Mme Sand écrit Mademoiselle de la Quintinie, Sainte-Beuve ses discours au Sénat (pour se faire pardonner, une fois repu et sénateur, son adhésion à l'Empire et avoir une popularité auprès de la jeunesse, soit!)...
BARRÈS, Mes cahiers, t. 9, 1911, pp. 73-74.
7. ... à une époque dont il est convenu de dire que nous sommes séparés par des siècles, car les philosophes de la guerre ont accrédité que tout lien est rompu avec le passé, j'étais choqué de voir des gens de ma famille accorder toute leur estime à des anticléricaux anciens communards que leur journal leur avait présentés comme antidreyfusards, et honnir un général bien né et catholique mais révisionniste.
PROUST, Le Temps retrouvé, 1922, p. 785.
8. Les anticléricaux se figurent que la religion est en déclin. Ils citent quelques faits irréfutables d'où l'on veut conclure que les foules se détachent des mystères chrétiens. Ces braves gens ne s'aperçoivent pas que le sentiment religieux opère un mouvement tournant, comme nous le verrons faire à l'esprit guerrier, comme nous l'avons vu faire à l'idéal chevaleresque.
BLOCH, Destin du Siècle, 1931, p. 151.
Rem. 1re attest. Lar. 19e; dér. de clérical, préf. anti-. L'emploi subst. remonte à 1911 (ex. 6).
PRONONC. :[], plur. [-ko].
STAT. — Fréq. abs. littér. :117.
BBG. — DUB. Pol. 1962, p. 141, 147. — MARCEL 1938.

anticlérical, ale, aux [ɑ̃tikleʀikal, o] adj. et n.
ÉTYM. 1866, P. Larousse; de 1. anti-, et clérical.
Opposé à l'influence et à l'intervention du clergé dans la vie publique. || Laïque et anticlérical (→ Anti-, cit. 7.1). || Gouvernement anticlérical.
1 Les catholiques modernes (…) sont devenus, en France, un groupe si fétide que, par comparaison, la mofette maçonnique ou anticléricale donne presque la sensation d'une paradisiaque buée de parfums (…)
Léon Bloy, le Désespéré, p. 136.
N. || Un anticlérical. || Les anticléricaux : les adversaires de l'Église en tant que puissance temporelle.fam. Mangeur, bouffeur de curé.
2 Car le plus remarquable, c'est que ces anticléricaux (les instituteurs) avaient des âmes de missionnaires. Pour faire échec à « Monsieur le Curé » (dont la vertu était supposée feinte), ils vivaient eux-mêmes comme des saints, et leur morale était aussi inflexible que celle des premiers puritains.
M. Pagnol, la Gloire de mon père, t. I, p. 28.
CONTR. Clérical.
DÉR. Anticléricalisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anticlerical — ANTICLERICÁL, Ă, anticlericali, e, adj. Care este împotiva clerului, care aparţine anticlericalismului, privitor la anticlericalism. – Din fr. anticlérical. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  anticlericál adj. (sil. cle ) →… …   Dicționar Român

  • anticlérical — anticlérical, ale (entrée créée par le supplément) (an ti klé ri kal, ka l ) adj. Qui est opposé au parti clérical. •   La passion anticléricale, Journ. offic. 27 juin, 1876, p. 4560, 1re col …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • anticlerical — adj. 2 g. Que, sem atacar a religião, combate abertamente o clero, quanto às suas ideias e preponderância …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • anticlerical — 1. adj. Contrario al clericalismo. Apl. a pers., u. t. c. s.) 2. Contrario al clero …   Diccionario de la lengua española

  • anticlerical — [an΄tī kler′i kəl; an΄tēkler′i kəl, an΄tikler′i kəl] adj. opposed to the clergy or church hierarchy, esp. to its influence in public affairs anticlericalist adj., n. anticlericalism n …   English World dictionary

  • Anticlérical — Anticléricalisme « L action cléricale sur notre malheureuse planète », illustration du journal La Calotte (Asmodée, 1908). L anticléricalisme est un positionnement idéologique qui refuse ou est très critique envers une forme d autorité… …   Wikipédia en Français

  • anticlerical — ► adjetivo 1 SOCIOLOGÍA Que tiene relación con el anticlericalismo: ■ las tendencias anticlericales de la sociedad. 2 SOCIOLOGÍA Persona que defiende esta actitud o doctrina. * * * anticlerical adj. y n. Se aplica a las personas que tienen… …   Enciclopedia Universal

  • anticlerical — {{#}}{{LM A02622}}{{〓}} {{[}}anticlerical{{]}} ‹an·ti·cle·ri·cal› {{《}}▍ adj.inv.{{》}} {{<}}1{{>}} Que es contrario al clero: • El protagonista de esta novela es muy anticlerical y lanza fuertes acusaciones contra los sacerdotes y los… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

  • anticlerical — adjective Date: 1845 opposed to clericalism or to the interference or influence of the clergy in secular affairs • anticlerical noun • anticlericalism noun …   New Collegiate Dictionary

  • anticlerical — adj. & n. adj. opposed to the influence of the clergy, esp. in politics. n. an anticlerical person. Derivatives: anticlericalism n …   Useful english dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.